Archives 2013

Exposition sur l'Émir Abd-el-Kader

Affiche_emir

Du 2 décembre 2013 au 17 janvier 2014

Exposition originale sur l'Emir Abd El-Kader

"De la résistance au dialogue interculturel" 

A L'Espace Projets Interassociatifs

13 rue Auguste Renoir - 69120 Vaulx en Velin

Email : accueil.epi@gmail.com

Tel: 04 78 79 52 79

LIEN VERS LE DOSSIER

        Expoemir1 Expoemir2

Expoemir3     Expoemir4     Expoemir5

Nelson Mandela

Après quinze ans de militantisme, trente ans de prison, cinq ans de négociations, Madiba "Nelson Mandela", s'est éteint à l'âge de 95 ans.
Nelsonmandela

La lutte pacifique contre l'oppression
Né en 1918 au sein d’une famille bantoue cultivée et influente, Nelson Mandela entreprend des études de droit. Conscient très vite de la ségrégation raciale à l’encontre des noirs en Afrique du Sud et influencé par Walter Sisulu, il intègre l’African National Congress (ANC). Très vite, il devient l’un de ses principaux leaders, notamment avec la création de la Ligue de la jeunesse. Fondateur du premier cabinet d’avocats noirs d’Afrique du Sud, il mène des campagnes non-violentes jusqu’au massacre de Sharpeville, en 1960. Lors de cette journée du 21 mars 1960, des manifestations sont organisées pour protester contre le port obligatoire du passeport. Le drame se produit lorsque la police ouvre le feu. On dénombre plus de 60 morts.

Une radicalisation des idées 
Le gouvernement ayant interdit l’ANC à la suite du drame, Mandela décide de poursuivre la lutte clandestinement et de prendre les armes. Il met en place des actions de sabotages et de grève générale, afin d’entretenir la guérilla. Mais dès 1962, il est arrêté puis condamné à la prison à vie en 1964. Ses 27 ans d’incarcération à Robben Island, puis à Pollsmoor, n’ont jamais entaché sa popularité.

La fin de l'apartheid en Afrique du Sud 
À sa libération, il devient président de l’ANC puis négocie avec Frederik de Klerk sur le sort du pays. Afin d’honorer les efforts de Nelson Mandela et De Klerk pour mettre fin à l’apartheid, les deux hommes reçoivent le prix Nobel de la Paix en 1993. Puis, ils s’accordent sur un gouvernement multiracial et les premières élections présidentielles donnent le pouvoir à Mandela. Il devient le premier président noir de l’Afrique du Sud le 27 avril 1994. Il met alors en œuvre une politique de réconciliation difficile avant de laisser la place à Thabo Mbeki, en 1999. Après un seul mandat présidentiel, Nelson Mandela se retire de la vie politique. Mais il ne cesse jamais de soutenir l’ANC.

Une vie au service des autres
Durant les années 2000, il s’engage cette fois dans la lutte contre la pauvreté et le sida, véritable fléau, longtemps négligé en Afrique du Sud. Mais sa santé décline, après un cancer de la prostate, il souffre d’une infection pulmonaire chronique probablement liée à ses nombreuses d’emprisonnement. Son 90ème anniversaire en 2008 est fêté comme une fête nationale.

Voir les dates clés de sa vie
http://www.espace-projets-interassociatifs.fr/pages/mandela-les-dates-cles-de-sa-vie.html

Sur les traces de l'Emir Abd-el-Kader

Voyageemir

Théâtre : Pierre et Mohamed

Vendredi 6 décembre 2013

Cette création qui a rencontré un grand succès lors de sa présentation à Avignon et à Paris, mise en scène et en musique par le dominicain Francesco Agnello, raconte l'amitié entre Pierre Claverie, évêque d'Oran, et son chauffeur Mohamed, tous deux assassinés le 1er août 1996.

Cette pièce de théâtre rend hommage à ces deux hommes que l'âge, l'origine et la religion opposaient.

Réservation conseillée
Tarifs: 10 € / tarif réduit 7 € (demandeur d'emploi, étudiant, scolaire)
Achat des billets : Espace Projets Interassociatifs, MJC Vaulx, C.S. Lévy
13 rue Auguste Renoir  69120 Vaulx en Velin
Tél. : 04 78 79 52 79 / E-mail : accueil.epi@gmail.com 

Pierreetmohamed

Les 30 années autour de la Marche

Les30ann   Les30ann   Les30ann
Afficheles30ann

Hommage à ceux qui s’engagent

Affichehommageaceuxquis
Bandeauhacqsmarcherpourlesdroit
Comme chaque année, l’Espace Projets Interassociatifs et le collectif du 17 octobre à Vaulx-en-Velin, évoqueront  le 17 octobre le souvenir de la sanglante répression organisée par le préfet Papon en réponse à une manifestation non-violente contre le couvre-feu nouvellement appliqué aux seuls Nord-Africains.
Du 15 au 18 octobre un hommage sera rendu à toutes celles et tous ceux qui par leurs actions ont contribué à faire avancer les droits humains.
Du Mahatma Gandhi au Pasteur Martin Luther King, de la manifestation du 17 octobre 1961 à la marche pour l’égalité et contre le racisme, nous provoquerons l’échange, la rencontre et le débat autour de l’action  non violente d’hier et d’aujourd’hui…
Le jeudi 17 octobre 2013 une Marche en Hommage à tous ceux qui s’engagent
sera organisée.

Le mardi 15 oct. 2013 à 18h30
Au Centre Social G. LEVY
Place André Bollier
Grappinière Vaulx en Velin
Rencontre, Débat :
«Du témoignage à l’engagement au féminin»

En présence de :
Madame Marie-Laure MAHET
Madame Fatima MEHALLEL
Madame Kheira RAHMANI
Madame Kaïssa TITOUS

Le mercredi 16 oct. 2013 à 18h30
Au Grand Café de la Mairie
Vaulx-en-Velin
Débat Citoyen :
"De Gandhi à nos jours : vivre les conflits autrement"

Animé par Serge Pérrin - MAN

Renseignements : 04.78.79.52.79

Le jeudi 17 oct. 2013 de 12h00 à 13h00
- Dépôt de gerbe en mémoires aux victimes

 du 17 octobre 1961 au  Monument des droits
de l’Homme Place de la Nation
- Marche en hommage à ceux qui s’engagent
Départ place de la Nation, retour devant le
Monument des droits de l’Homme Place de la Nation

A 19h00
Au Cinéma les Amphis à Vaulx-en-Velin
Cinéma des Droits et des Libertés 
Projection du documentaire "Les marches de la liberté"
Débat avec la réalisatrice Rokhaya Diallo

Le vendredi 18 oct. 2013 à 18h30
A l’Espace Protestant Théodore Monod
Vaulx-en-Velin - la Côte
22 rue Romain Rolland
Soirée "I Have a dream..."
Film, Témoignages, Echanges
Concert Gospel
"Voices of freedom"

Flyerhacqsmarche1983   Flyerhacqstgandhi   Flyerhacqs17oct1961   Flyerhacqsmartinlutherking   Flyerhacqsmarcheavaulx

 

Marche Pour l’Égalité et contre le Racisme

Mardi 15 oct. 2013 - Centre Social G. Lévy - Rencontre, Débat :
"Du témoignage à l'engagement au féminin"

Au centre social Georges Lévy, structure installée au cœur du quartier de la Grappinière à Vaulx-en-Velin régnait une ambiance particulière ce mardi 15 octobre 2013. En effet le collectif du 17 octobre 1961, quelques associations et l’Espace Projets Interassociatifs, dans le cadre de la semaine « Hommage à ceux qui s’engagent » organisaient une soirée d’hommage « aux oubliées de la marche pour l’égalité et contre le racisme de 1983».
Trente ans plus tôt, jour pour jour, le 15 octobre 1983 débutait la MArche pour l’Egalité et contre le Racisme. Partie de  Marseille avec une vingtaine de jeunes, elle finit à Paris le 3 décembre de la même année en rassemblant plus de cent mille personnes. Quelques protagonistes seront reçus à l’Elysée par le Président de la République François Mitterrand. Des marcheuses, Mesdames Marie-Laure MAHE, Malika BOUMEDIENNE, Fatima MEHALLEL et Kaïssa TITOUS nous ont honorés par leur présence pour cet anniversaire des 30 ans de la marche. Devant une salle bien remplie, après une introduction sur l’historique de l’événement, l’échange a débuté. Les participantes ont décrit le vécu de la marche, le contexte de cette période et les combats contre les inégalités et le racisme touchant en particulier les Français d’origines maghrébines. L’échange fut vif et animé allant des remerciements pour le chemin parcouru et pour le courage de ces femmes, au scepticisme de certains concernant les apports de la marche. Pendant plus de deux heures, les participants se sont enrichis de cet évènement trop souvent occulté. De la place centrale, elle aussi oubliée, que les marcheuses ont tenue dans la réussite de cette lutte contre le racisme et pour l’égalité.

Hacqsfemmesmarche1983 1

 

Hacqsfemmesmarche1983 2

 

De Gandhi à nos jours : Vivre les Conflits Autrement

Mercredi 16 oct. 2013 - Café de la Mairie - Film - Rencontre, Débat :
"De Gandhi à nos jours : vivre les conflits autrement"

Ce mercredi 16 octobre, rendez-vous était donné au grand Café de la Mairie pour une rencontre autour du célèbre Mahatma Gandhi. Organisée dans le cadre de la manifestation “Hommage à ceux qui s’engagent“ cette deuxième soirée, animée par Serge Perrin du Mouvement pour une Alternative Non-violente (MAN), rassemblait des habitués de la brasserie et des personnes attitrées par l’évènement. Après la projection d’un documentaire retraçant le combat de cet homme célèbre à travers le débat fut entamé. Serge Perrin rappelle tout d’abord que la fameuse marche du sel (“…puissant symbole, car il est l’essence même pour tout être humain…“)  était une réponse non violente pour obtenir l’indépendance de l’Inde, à cette époque colonie Britannique. Il poursuit en citant Gandhi ”… Il faut une résistance passive dans une action massive. Si on marche on est debout, on est plus des esclaves. La technique des campagnes pacifiques doit être perfectionnée et développée…”. La non violence c’est accepter les conflits ajoute Serge Perrin. “…Quand on fait quelque chose sans moi, c’est contre moi…” cite à son tour Boualem de l’association EL Ghorba. Yvette quand à elle marque sa différence  en affirmant que plutôt que d’être dans l’attente il faut s’engager et se mobiliser !“…Cette initiative du 12 mars 1930 plus connue comme  “La Marche du Sel“, a fortement inspirée la Marche pour l’Egalité et contre le Racisme de 1983…“, rappellent des anciennes marcheuses présentes pour cette occasion : Malika BOUMEDIENNE et Kaïssa TITOUS. Elles racontent que c’est bien Gandhi et Martin Luther King qui, des années plus tard, s’invitent  aux Minguettes à Vénissieux pour donner du souffle  aux jeunes et  l’envie de suivre leur exemple. Un certain 15 octobre 1983, 15 ou 20 personnes parties de Marseille, seront plus de 100 000 à l’arrivée à Paris le 3 décembre 1983. L’histoire n’est-elle  pas un perpétuel recommencement ? 

Hacqssoireegandhi1

 

Hacqssoireegandhi2

 

Manifestation du 17 octobre 1961

Jeudi 17 oct. 2013 - place de la Nation et le cinéma les Amphis

Le jeudi 17 octobre, vers midi « l’hommage à ceux qui s’engagent » nous a conduits Place de la Nation au monument aux morts de toutes les guerres (sculpture de l’artiste Bachir Hadji).

Le Conseiller  général du canton de Vaulx-en-Velin, M. Stéphane Gomez, le Maire de la ville, M. Bernard Genin ainsi que le représentant du Consulat d’Algérie, étaient parmi nous.

M. le Maire Bernard GENIN, a pris la parole pour nous exprimer le souhait de créer une « Place du 17 octobre 1961 » sur la commune de Vaulx-en-Velin. Au nom du collectif du 17 octobre 1961, M. Said kebbouche nous a rappelé les événements qui ont eu lieu lors de cette manifestation

La Fédération du FLN en France a organisé cette marche pacifique, familiale et dépourvue de toute violence. Le Préfet de police de Paris, Maurice Papon, a envoyé les policiers armés attaquer cette foule qui manifestait son opposition au couvre-feu imposé au « Nord Africains ». Ce fut le drame : des familles séparées, des blessés dont certains furent soignés par des témoins parisiens du drame. Par dizaines, des personnes disparurent noyées dans la Seine, d’autres furent arrêtées, frappées, emprisonnées, expulsées.

Des gerbes ont été déposées à leur mémoire.

La Marche qui a suivi nous a conduits devant le lycée les Canuts, l’école Martin Luther King. Une prise de parole a rappelé qui était ce personnage historique dont l’action a bouleversé les USA et le monde : « I have a dream » disait-il. Il se battait pour l’égalité des droits de l’Homme contre la ségrégation raciale en usage à l’époque aux États-Unis.

Un passage au jardin des droits et libertés nous permit de rejoindre la place de la Nation devant la plaque commémorative de Maurice Audin (mathématicien, membre du PC algérien, disparu, probablement assassiné, pendant la guerre d’Algérie).

Une cinquantaine de personnes ont participé à l’ensemble de la manifestation et se sont retrouvées au Centre Charlie Chaplin autour d’un verre de l’amitié...

Hacqs17oct61placenation1

 

Hacqs17oct61placenation2

Hacqs17oct61placenation3   Hacqs17oct61placenation4   Hacqs17oct61placenation5

Jeudi 17 oct. 2013 Soirée projection "Les Marches de la Liberté"

Pour cette 3ème soirée de la manifestation “Hommage à ceux qui s’engagent“ une belle surprise attendait les participants. La Cie Saïdiya, animée par sa chorégraphe Maïssa Barouche, présentait un aperçu de sa nouvelle création. A travers une approche poétique Maïssa à cherché à montrer que la vie est faite de rencontres. Son travail marque  l'importance des moments qui dans l'existence amènent les individus à s’engager et qui font ce que nous sommes devenus. La soixantaine de spectateurs présents ont manifesté leur adhésion par des applaudissements prolongés. Emue Maissa Barouche avouait que pour préparer ce spectacle, la Cie Saïdiyas’était plongée dans cette douloureuse histoire et qu’elle avait découvert une face sombre de la guerre d’Algérie qu’elle ignorait.

La seconde partie de la soirée fut consacrée à la projection d’un extrait du film de Rokhaya Diallo “Les marches de la liberté“.

Après avoir visionné ce documentaire un débat s’est engagé entre la salle et la réalisatrice. Rokhaya rappelle que ce documentaire retrace l’histoire de trois jeunes Américaines qui découvrent la France. Ces jeunes vont se trouver confrontés entre l’idée qu’il avait du pays des Droits de l’Homme et la réalité. Leurs différentes visites les conduisent de l’Elysée à “la banlieue“. Leurs rencontres vont d’un entretien avec madame Christiane Taubira, garde des Sceaux à un échange avec Toumi Djaidja, symbole, initiateur et figure emblématique de la marche pour l’égalité et contre le racisme de 1983.

Le débat avec la salle fut riche. De l’histoire de l’esclavage, à l’élection de Barak Obama, 44ème président des États-Unis, les questions sur la place des minorités et leurs combats contre les discriminations furent nombreuses. Rokhaya, pendant plus d’une heure répondit avec précisions et convictions à chacune d’entre elles. Ravi de la qualité du débat, les participants poursuivirent cet échange autour du buffet de l’amitié…

Hacqs17oct61soiree1

 

Hacqs17oct61soiree2

Hacqs17oct61soiree3   Hacqs17oct61soiree4

 
Soirée "I Have a Dream"

Soirée "I have dream ..."

Pour la dernière soirée de la manifestation “Hommage à ceux qui s’engagent“ consacrée au Pasteur Martin Luther King, rendez-vous était donné à l’espace protestant Théodore Monod au sud de Vaulx-en-Velin.

Après une courte introduction de Serge Perrin, représentant le Mouvement pour une Alternative Non-violente (MAN), un documentaire présentant la stratégie mise en œuvre à Nashville par des étudiants noirs, pour combattre la ségrégation faite à leur communauté fut projeté.

Ce film rappelait combien le combat fut rude mais que la volonté affichée par ces étudiants, très vite rejoins par l’ensemble de la communauté noire, permis de gagner une première bataille.

Suite à cette diffusion, Pierrick Eberhard, apportait un témoignage émouvant. En 1963, son père, jeune directeur de la revue protestante l’Illustré, a rejoint la Marche vers Washington pour le travail et la liberté initiée par le Pasteur Martin Luther King. Quelques années plus tard le 29 mars 1966, avec Robert Vial et une trentaine d’associations, il organise l’accueil du Pasteur à La Bourse du Travail. Lyon sera la seule ville de province de cette tournée européenne.

Pierrick conclut cette anecdote en indiquant que les autorités lyonnaises de l’époque n’avaient pas daigné venir rencontrer le lauréat du Prix Nobel de la Paix.

La soirée s’est poursuivit par un concert de gospel donné par “Voices of freedom“. Ce groupe fondé en 1996 par deux anciens membres du groupe “The Holly Way Singers“, a transmis au public son énergie et sa joie de vivre. Son répertoire mélangeant chants des anciens esclaves noirs américains et folklore africain a entraîné le public à la découverte rythmée de ces musiques qui pleurent la révolte et la soif de liberté. Les voix chaleureuses des artistes sont venues conclure d’une belle manière une semaine riche en rencontres et en échanges.

Ihaveadream4

 

Ihaveadream2

 Ihaveadream1   Ihaveadream3

Combat de femmes pour l'Egalité

Combatsdefemmes

Photo Michel WILSON - De gauche à droite :
Mme Nadia Naïr - Mme Feriel Lalami - Mme Soumia Salhi - Mme Fatiha Hizem

Le jeudi 10 oct. 2013 à l'Espace Projets Interassociatifs
Affichecombatdefemmes

L’Egalité entre les femmes et les hommes fait partie des valeurs fondamentales portées et défendues par l’Espace Projets Interassociatifs.

L’initiative « combat de femme pour l’Egalité » en partenariat avec l’association Coup de Soleil en Rhône Alpes correspond aux actions soutenues par notre association.

C’est avec une immense fierté que nous recevons lors de cet évènement des militantes actives et engagées dans ce combat pour l’égalité depuis plusieurs années.

Nous vous invitons à venir les rencontrer pour un échange et, peut être, de futurs projets entre les deux rives de la méditerranée.

Nombre de places limité.

Inscription recommandée au 04.78.79.52.79

Combatdefemmesfemmesenrevolution Combatdefemmesclairemalen

Master Class de Oud

Masterclassdeoud

Fête des solidarités

Flyerfetedessolidaritesrecto Flyerfetedessolidaritesverso

Rencontres Citoyennes

Pour la 4ème édition des Rencontres Citoyennes, l'Espace Projets Interassociatifs vous propose un rendez-vous placé sous le signe de l'échange interculturel, de la convivialité et du débat citoyen. A travers ces nouvelles rencontres, l'association poursuit et renforce son objectif le plus cher, celui de mettre en place un espace de dialogue et d'échange réunissant des acteurs associatifs, institutionnels et des citoyens, autour de questions qui animent l'espace public.

Le 7 juin prochain, il vous sera présenté suivant le thème central "Entre Culture et Cultures" par l'équipe organisatrice et ses collaborateurs, une programmation en quatre temps afin de développer cette vaste problématique qui sous-tent aujourd'hui de nombreux débats citoyens, autrement...

Contact : Radostina SIORAT - radostina.epi@gmail.com
Afficherencontrecitoyennes2013

Forum Social Mondial

Forumsocialmondial1   Forumsocialmondial2   Forumsocialmondial3

Il y a maintenant 10 ans que l'Espace Projets Interassociatifs s'est rendu à Porto Alegre au Brésil pour assister à la 3e édition du Forum Social Mondial. Ce fut l'occasion pour eux de rencontrer des organisations citoyennes du monde entier, sensibles elles aussi à la cause altermondialiste ("un autre monde est possible").

Forte de cette expérience humaine exceptionnelle, l'association a pris la décision de réitérer sa participation au Forum Social Mondial qui se tient cette année à Tunis. Afin de partager les temps forts de leur voyage avec nous, les membres de l'EPI engagés sur cet évènement posteront régulièrement des billets sur notre blog, ceux-ci prendront la forme de carnets de voyage.

Nous vous donnons donc rendez-vous très bientôt pour des nouvelles de notre équipe !

Mosaïque en France

Après un an de travail de terrain et de reportages intensifs, l'association Chants Alizés vient de mettre en ligne son projet Mosaïque d'en France, qui met en lumière le combat d'associations actives dans le Grand Lyon pour la diversité et le vivre ensemble (http://www.chantsalizes.org/#mosaique-den-france).
 
Retrouvez ci-dessous, le reportage réalisé sur notre hommage au 17 octobre 1961 :

Femmes en réseaux

Ce réseau permet d'apporter une visibilité aux femmes et aux habitants de quartiers qui s’investissent dans leurs villes. Il y a encore des femmes qui ont envie de s’investir dans leur quartier, voir dans les communes avoisinantes. La volonté de faire et de participer est bien là, mais le démarrage, la faisabilité, la mise en place d’un simple projet reste un frein pour beaucoup d’entre elles. La création d’un espace, ou convergeront les idées, les expériences, les initiatives, reflète bien les valeurs que nous défendons.

Objectif

  • Repérer des initiatives dans différents quartiers pour les mettre en lumière et les faire partager.
  • Apporter des expériences positives de divers quartiers bénéficiant du dispositif "Politique de la ville". 
  • Mutualiser les savoirs faires, afin de les expérimenter ailleurs. 
  • Créer des liens inter quartiers, inter villes.
Contact : 
Naziha CHALABI - naziha.epi@gmail.com
Radostina SIORAT - radostina.epi@gmail.com

Festival Contes en Couleurs 2013

Affichecontesencouleurs

Le festival Contes en Couleurs 2ème édition, vous accueil samedi 29 juin 2013 pour la deuxième fois au Grand Parc Miribel Jonage.

Il se déroule plage du fontanil, au pied de la promenade des colverts.

Venez en famille, en couple ou avec des amis partager un après midi inoubliable. Contes, concerts, danses et animations seront au rendez vous.

C'est par un temps incertain que le deuxième "Festival Contes en Couleurs" a démarré ce samedi 29 juin 2013. Dès neuf heures, l'équipe de bénévoles s'est attelée à la mise en place du grand chapiteau et de la scène qui devait accueillir les artistes. Les stands pour les associations se sont déployés autour du chapiteau pour former un demi-cercle délimitant ainsi le village associatif. 

La pluie qui n'avait pas cessé depuis le matin s'est mise à tomber de plus en plus fort. L'imperméabilité du chapiteau a été mise à mal et l'eau a commencé à s'infiltrer. La peur de l’électrocution et d'un possible tassement de la structure a fait craindre le pire. Rapidement, une réunion avec l'ensemble des participants fut organisée pour prendre une décision sur le maintien du festival. Sans hésiter, devant les risques potentiels, les participants ont opté pour le démontage du chapiteau. Néanmoins nombreux étaient ceux qui désiraient poursuivre l'initiative.

Quatre toiles de tente furent assemblées et une scène fictive a permis d’apprécier les artistes.
Tout d'abord, Juliana la danseuse de flamenco, accompagnée de son guitariste Aurélien, nous a fait une prestation digne des plus grands spectacles.
Héléne Phung avec son spectacle «Storygami» suivi de Joël et Franck, avec leur « Twa Fwa Bel Kont » ont fait le bonheur des enfants présents qui ont pu apprécier ces contes venus d'Asie et des Caraïbes.
Les percussionnistes du groupe Orient Musique ont participé à la fête en assurant au son des debourkas les transitions.
Installé sous un arbre, comme le veut la tradition, le forgeron-sculpteur burkinabé, Bomavé KONATE, a émerveillé grands et petits. Tel un magicien, manié d’une main de maître, son outil a fait naître des animaux à partir de simple morceau de bois.
Pour conclure cet après-midi haut en couleurs, Saïdou Abatcha, auteur, acteur, conteur, comédien, humoriste... « Si tu sais que tu ne sais pas, tu sauras ! Mais si tu ne sais pas que tu ne sais pas, tu ne sauras jamais ! Et quand tu sais, fais le savoir ! » nous a donné un final somptueux.

Malgré le mauvais temps et l'impossibilité de reporter à une date ultérieure, le festival a bien eu lieu.

Nos remerciements à l’ensemble des associations, des bénévoles et des artistes pour leurs participations et leurs engagements sans lesquels rien n’aurait été possible

Colonisations, Décolonisations: Indépendances ?

Affichedecolonisations
Programmedecolonisations